Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité

16e édition du Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité, réalisé par Odoxa - juillet 2020

ENJEUX DE SECURITE DANS LE CONTEXTE POST COVID-19

Focus : La sécurité sanitaire et la sécurité en vacances

Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité - 16e édition

DE LA CRISE SANITAIRE DU CORONAVIRUS AUX VACANCES : LE SENTIMENT D'INSECURITE EN ALERTE ROUGE ! 

La sécurité sanitaire est primordiale pour les Français qui approuvent massivement le recours aux technologies pour lutter contre l’épidémie tout en préférant un contrôle humain. Ils sont également favorables à un maintien des mesures de protection lors de la rentrée scolaire de septembre pour éviter que les écoles deviennent des clusters.

Le baromètre revient aussi sur le sentiment de sécurité pendant la période estivale. Agressions, pickpockets, incivilités, vols de bagages ou dans les chambres d’hôtel… les craintes des Français sont nombreuses et jouent un rôle majeur dans le choix de la destination de vacances.

Niveau record du sentiment d’insécurité en France

Le sentiment d’insécurité des Français n’est pas nouveau. Il est systématique-ment majoritaire depuis la première édition du baromètre en 2016. Mais il atteint ce trimestre un niveau inédit avec 68 % de nos concitoyens qui déclarent se sentir en insécurité. Autre fait marquant, avec une hausse de 10 points en six mois, jamais ce sentiment n’avait connu une telle augmentation en l’espace de 6 mois, même au moment des différents attentats perpétrés sur notre territoire.

Pourtant et même si son niveau reste faible (29 %), la confiance dans le gouvernement face aux risques du quotidien (délinquance, cambriolage, agression) progresse de 6 points depuis janvier der-nier. De même, 44 % des Français font confiance au gouvernement pour les protéger du terrorisme (+1 point).

Sans doute, la raison est à chercher du côté de la crise sanitaire du Covid-19. Invités à se prononcer sur les deux risques qu’ils redoutent le plus pour les prochains mois, les deux tiers des Français (66 %) désignent en effet une potentielle deuxième vague de l’épidémie de Coronavirus. Derrière, les risques liés à la sécurité du quotidien perdurent toujours (35 %) tout comme les craintes en matière de terrorisme (29 %) ou celles liées aux manifestations violentes (29 %).   

Les Français attendent aussi que l’on parle davantage de sécurité dans le débat public. 88 % d’entre eux souhaitent en effet que la sécurité ait une place plus importante dans la société au cours des mois et années à venir. En attente de traitement à l’Assemblée nationale depuis le début d’année, 75 % des Français sont favorables à la proposition de loi issue du rapport des députés Alice Thourot et Jean-Michel Fauvergue dans lequel les deux élus soutenaient l’idée d’une plus forte coopération entre les forces de sécurité de l’Etat et les acteurs de la sécurité privée. 59 % des Français considèrent en effet que les différents acteurs de la sécurité  ne coopèrent pas assez (47 %) voire pas  du tout (12 %)

FOCUS : LA SECURITE SANITAIRE

Lutte contre la Covid-19 : les Français approuvent massivement le recours aux technologies pour lutter contre l’épidémie mais préfèrent un contrôle humain

93 % des Français le pensent et 50 % en sont même certains : il faudra encore respecter les mesures barrières pendant plusieurs mois. Dès lors, ils plébiscitent les mesures spécifiques permettant de lutter contre l’épidémie. Les trois quarts d’entre eux (74 %) se déclarent en effet favorables à l’utilisation de caméras thermiques autonomes pour détecter la fièvre à l’entrée des magasins, dans les aéroports et dans les entreprises. Mais 72 % des Français approuvent le recours aux agents de sécurité pour faire respecter les gestes barrières à l’entrée des magasins et 61 % que des prises de températures soient aussi réalisées par des agents de sécurité à l’entrée des magasins et des entreprises.

64 % soutiennent la mise en place des détecteurs de port de masque dans les transports ou dans les pharmacies. Même l’utilisation de drones retoquée par le Conseil d’Etat pour surveiller les zones très fréquentées est approuvée par une majorité de Français (55 %).

Si les Français soutiennent massivement le recours aux technologies modernes pour combattre l’épidémie, ils préfèrent qu’elles restent sous la tutelle humaine. 68 % de nos concitoyens font ainsi davantage confiance à l’intervention humaine avec un recours aux outils technologiques plutôt qu’à des outils utilisés de manière autonome (31 %).

Une rentrée scolaire sous haute surveillance

La reprise des cours à la rentrée de septembre sera très scrutée et pour se rassurer, les Français sont largement favorables au déploiement de mesures de protection pour éviter que les écoles deviennent des clusters. Dans le détail, 70 % d’entre eux se disent favorables à la présence de caméras thermiques pour détecter la fièvre des élèves et du personnel. Les agents de sécurité pourraient aussi intervenir devant les écoles pour faire respecter les gestes barrières : une idée soutenue par 63 % des Français.

FOCUS : LA SECURITE EN VACANCES

La sécurité en vacances, un enjeu de plus en plus important : +7 points en deux ans

Cet été, 82 % de nos concitoyens déclarent que l’assurance d’être en sécurité jouera un rôle important dans le choix de leur destination. Ce niveau a augmenté de 7 points en deux ans, ils n’étaient « que » 75 % à l’indiquer en juin 2018.

Leurs principales craintes en vacances sont les agressions (58 %), les pickpockets (43 %) ou encore les incivilités (36 %) ou les vols de bagages (22 %) et ceux dans les chambres d’hôtel (14 %). Notons que les craintes sont plus fortes qu’en 2019 en matière d’agressions (+8 points) ou d’incivilités (+ 7 points).

Mais cet été, la sécurité des lieux de vacances ne se limite pas à la protection face à la délinquance. Les Français attendent en effet que le secteur du tourisme mette en place des mesures de protection sanitaire. Pour eux, il paraît évident que les établissements comme les restaurants, camping ou magasins doivent proposer du gel hydroalcoolique à l’entrée (87 %). Ils attendent aussi massivement que la distanciation physique soit strictement respectée dans les restaurants ou sur les plages (78 %). Alors que le port du masque est rendu obligatoire dans tous les lieux publics depuis le 20 juillet, 75 % des Français étaient favorable à ce qu’il soit obligatoire dans un magasin ou un site accueillant du public. Pour mettre en place et faire respecter l’ensemble des consignes sanitaires, 61% des Français attendent que les établissements touristiques engagent des agents de sécurité.

Une inquiétude de plus en plus grande pour la sécurité du domicile

57 % des Français se déclarent inquiets pour la sécurité de leur domicile lorsqu’ils partent longtemps. Surtout, ce niveau a augmenté de 10 points en un an. Pour protéger leur foyer, les trois quarts des Français ont prévu de mettre en place une ou plusieurs protections. La plus courante : s’entendre avec des voisins ou amis pour qu’ils viennent régulièrement chez eux (45 %). Mais les Français auront aussi recours à d’autres solutions. 27 % d’entre eux ont en effet prévu d’informer la police ou la gendarmerie pour qu’elles effectuent des rondes. 21 % mettront leurs objets de valeur en sécurité. Ils seront un sur cinq (20 %) à activer un système d’alarme ou de télésurveillance. Un Français sur dix (10 %) compte sur son chien pour assurer la protection de son domicile en son absence et 6% de nos concitoyens piloteront leur éclairage à distance. 

 

Méthodologie de l’étude

Ce baromètre rend compte de l’en-quête conduite par Odoxa pour  le compte de FIDUCIAL et réalisée par Internet les 6 et 17 juillet 2020  auprès d’un échantillon représentatif de 1  002 Français âgés de  18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

FIDUCIAL                  

Leader des services pluridisciplinaires, FIDUCIAL accompagne chaque jour les petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs pour qu’ils puissent se concentrer sur leur cœur de métier.

Aujourd’hui, près de 322 000 clients font confiance aux Experts FIDUCIAL dans les domaines du droit, de l’audit, de l’expertise comptable, de la banque, du conseil financier, de l'immobilier, de l’informatique, de la sécurité et du monde du bureau.

Animée par l’esprit entrepreneurial affirmé de Christian Latouche, son fondateur et actuel Président, et affichant une politique de croissance ininterrompue depuis près de 50 ans, FIDUCIAL a bâti un maillage territorial inégalé avec 12 000 collaborateurs présents dans 810 agences, soit une agence tous les 30 kilomètres.

 

Contacts presse  :  Direction de la Communication FIDUCIAL -  Tél. : 04 72 20 76 00 - communication@fiducial.fr

Nous contacter : contact.barometre@fiducial.fr

Télécharger

Télécharger

Merci de remplir le formulaire ci-dessous afin d’accéder à la publication.

En validant, je recevrai le document par email et j'accepte d'être contacté par FIDUCIAL. En savoir +