Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité

21e édition du Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité, réalisé par Odoxa - octobre 2021

LA COOPÉRATION ENTRE LA SÉCURITÉ PRIVÉE ET LES FORCES DE L’ORDRE PLÉBISCITÉE PAR LES FRANÇAIS

Election présidentielle : pour 82 % des Français les propositions en matière de sécurité seront importantes dans leur vote

Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité - 21e édition

À 6 mois de l’élection présidentielle, la 21ème édition du « Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité des Français pour Le Figaro » interroge les Français sur les enjeux prioritaires pour l’échéance d’avril 2022. Ils placent la sécurité sur la seconde marche du podium. En premier lieu, les candidats devront faire des propositions pour faire baisser la délinquance (vols, insultes, dégradations) s’ils veulent répondre à la préoccupation majeure des électeurs.

Interrogés sur les mesures issues du Beauvau de la sécurité, les citoyens approuvent majoritairement les nouvelles annonces et plus particulièrement les amendes pour occupation illicite d’un terrain et les caméras piéton (85 %). Pour assurer leur sécurité, les Français sont également favorables à un transfert de compétence vers la sécurité privée et plébiscitent davantage de coopération entre les différents acteurs de la sécurité.

La sécurité occupe la seconde place des enjeux les plus importants pour l’élection présidentielle de 2022

Interrogés sur les enjeux qui compteront le plus dans leur vote pour l’élection présidentielle en avril 2022, le contexte économique influe sur les choix des Français qui évoquent en premier lieu le pouvoir d’achat (44 %). La sécurité et la lutte contre le terrorisme restent des préoccupations majeures et arrivent en deuxième position (30 %) devant l’immigration (27 %).

La santé et l’environnement s’annoncent comme des enjeux plus secondaires pour cette élection avec respectivement 24 % et 22 %. Les préoccupations liées au chômage (11 %) et à la fiscalité (9 %) connaissent un fort recul par rapport à 2017.

Plus de 8 Français sur 10 (82 %) indiquent que les propositions en matière de sécurité compteront dans leur vote à la présidentielle ; en légère progression par rapport à avril 2021 (78 %). L’importance donnée à la sécurité concerne l’ensemble de l’électorat, de gauche comme de droite : qu’ils soient sympathisants EELV (64 %), PS (67 %), LFI (76 %), LaREM (78 %), LR (96 %), RN (96 %) ou qu’ils se déclarent sans proximité partisane (75 %).

Les électeurs attendent en priorité (36 %) des solutions concrètes pour faire baisser la délinquance (vols, insultes, dégradations). 25 % sont davantage préoccupés par les attaques aux biens et aux personnes (cambriolages, agressions...). La lutte contre le risque terroriste constitue la principale attente de 20 % des Français quand 17 % souhaitent des solutions pour prévenir les agressions sexuelles.

Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Xavier Bertrand et Éric Zemmour, personnalités auxquelles les Français font le plus confiance en matière de sécurité

Pour assurer leur sécurité, les citoyens placent leur confiance en Marine Le Pen (43 %) suivi par l'actuel Président de la République (38 %). Parmi les autres principaux candidats ou potentiels candidats, Xavier Bertrand et Eric Zemmour se partagent la troisième marche du podium à  un niveau de 35 %. On retrouve ensuite Valérie Pécresse (32 %) et Michel Barnier (26 %). Les Français sont particulièrement défiants à l'égard des candidats de gauche sur les questions de sécurité ; seuls 20 % font confiance à  Jean-Luc Mélenchon et à  Anne Hidalgo et 19 % à Yannick Jadot.

Plus précisément, lorsque les Français sont interrogés sur les attributs des candidats, Emmanuel Macron domine sur les critères d’efficacité, de compétence et de sérieux. Dans le détail, Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont considérés comme les deux candidats les plus efficaces en matière de sécurité.  Le président en exercice devance en revanche plus nettement ses concurrents sur deux critères :  32 % des Français estiment qu’il est le plus compétent, devant Marine Le en (23 %), Xavier Bertrand (18 %) et Eric Zemmour  (17 %). Il est aussi plus sérieux à leurs yeux (34 %).

Eric Zemmour est quant à lui considéré comme la personnalité potentiellement la plus innovante en matière de sécurité (25 %).

Si l'on place le curseur au niveau de la primaire des Républicains, Xavier Bertrand devance, sur l'ensemble des attributs, Valérie Pécresse et Michel Barnier.

Beauvau de la sécurité : de nouvelles mesures bien accueillies par les Français

Les Français approuvent largement les mesures issues du Beauvau de la sécurité. Ils sont systématiquement plus des trois quarts à  y être favorables. Deux mesures réunissent 85 % d'approbations ; l'amende de 200 € pour occupation illicite de terrain et l'équipement de caméra piéton pour tous les gendarmes et policiers d'ici fin 2022. Près de 8 Français sur 10 (79 %) soutiennent également le doublement de la présence de policiers et gendarmes sur la voie publique d'ici 10 ans. Enfin, 76 % des Français se disent favorables à  l'amende de 200 € pour l'occupation de hall d'immeuble. Ils sont en revanche plus réservés sur l'efficacité des plaintes en ligne (65 %), de l'amende pour occupation illicite de terrain (61 %) et de hall d'immeuble (59 %).

Soutenue par les deux tiers des Français, la mise en place des plaintes en ligne présente à leurs yeux un avantage essentiel de gain de temps pour les citoyens (81 %) et les forces de l'ordre (72 %). Ils craignent cependant que l'accompagnement des victimes pâtisse de cette nouvelle mesure (66 %) ainsi qu'une forte augmentation du nombre de dépôts de plainte (82 %) qui aurait pour conséquence d'augmenter la charge de travail des forces de l'ordre.

Les Français plébiscitent davantage  de coopération entre les différents acteurs de la sécurité

Alors qu'Emmanuel Macron a réaffirmé l'importance de la coopération entre les différentes forces de sécurité du pays lors de son discours de clôture du Beauvau de la sécurité, 57 % des Français estiment que les acteurs de la sécurité ne coopèrent pas suffisamment entre eux. Ces derniers doivent améliorer les liens qui les unissent et les faire connaitre à la population lorsqu'ils existent.

Les Français approuvent de plus en plus le transfert de certaines compétences vers la sécurité privée pour réduire la charge de travail des forces de l'ordre (72 %, + 4 points par rapport à 2017).

Dans le détail, ils sont favorables au fait de confier à des agents de sécurité privée des tâches qui n’entrent pas dans leur cœur de métier, comme le transfert de prisonnier, la surveillance des places ou encore la protection de personnalités.

En revanche, 55 % des interrogés s’opposent à̀ ce que la surveillance et les patrouilles dans les lieux publics leur soient en partie confiées, en légère diminution par rapport à septembre 2017 (- 2 points). 

Le sentiment d'insécurité des Français au niveau le plus bas depuis 2016

54 % des Français affirment se sentir souvent (13 %) ou de temps en temps (41 %) en insécurité, le niveau le plus bas observé depuis la création du baromètre en mai 2016.  

Cependant, 72 % des concitoyens affirment ne pas faire confiance au gouvernement pour assurer la sécurité du quotidien (délinquance, cambriolages, agressions...) malgré une progression de 6 points par rapport à juillet 2021.

Sur la question de la lutte contre le terrorisme, la confiance dans le gouvernement demeure à un niveau relativement faible (39 %) mais stable (-1 point depuis juillet).

 

Enquête réalisée par Odoxa auprès d’un échantillon de 1 005 Français interrogés par Internet le 13 et 14 octobre, échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Pour nous contacter :
contact.barometre@fiducial.fr

Contact presse :
Direction de la Communication / Tél. : 04 72 20 76 00 / Email : communication@fiducial.fr

Télécharger

Télécharger

Merci de remplir le formulaire ci-dessous afin d’accéder à la publication.

En validant, je recevrai le document par email et j'accepte d'être contacté par FIDUCIAL. En savoir +