Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie est un plan prévisionnel qu’établit l’entreprise et qui lui permet d’avoir de la visibilité sur ses différentes recettes et dépenses. L’entreprise peut ainsi anticiper les difficultés et mieux piloter sa trésorerie.

Le budget de trésorerie

Qu’est-ce qu’un budget de trésorerie ?

Le budget de trésorerie est un tableau dans lequel vous présentez tous les encaissements et les décaissements prévus ventilés, semaine par semaine ou mois par mois.

Un budget de trésorerie : pour quoi faire ?

Grâce à ce tableau, on connaît instantanément le solde de trésorerie de la période, et le solde cumulé d'une période sur l'autre.

Ainsi, le budget de trésorerie :

  • vous aide à gérer et surtout à anticiper les difficultés de trésorerie,
  • vous permet de savoir combien de temps votre solde restera débiteur ou créditeur et pour quel montant,
  • vous indique si vous pouvez envisager un placement de votre excédent de trésorerie, ou au contraire si vous devez trouver un financement.

L’utilisation d’un budget de trésorerie est notamment très utile en phase de création d’entreprise et en phase de développement d’activité, qui sont des étapes sensibles pour la trésorerie, car vous payez souvent vos achats, vos frais généraux, vos frais de personnels bien avant l’encaissement des ventes.

Comment construire un budget de trésorerie ?

Le budget de trésorerie est composé de deux parties : les encaissements prévisionnels et les décaissements prévisionnels.

Chaque entrée ou sortie de fonds (en TTC pour les opérations assujetties à la TVA) est portée dans la colonne de la période où elle doit normalement se produire : par exemple, un achat effectué en janvier et payable en mars, est imputé dans la colonne des décaissements de mars.

Le budget des encaissements

On retrouve dans cette première partie tous les montants que l’entreprise est supposée encaisser sur la période prévisionnelle :

  • les règlements clients,
  • les éventuelles subventions,
  • le déblocage du ou des emprunts,
  • les apports de numéraire en capital ou en compte courant d’associé,
  • les possibles remboursements de crédit de TVA.,

Le budget des décaissements

Cette partie du plan de trésorerie comporte tous les montants que l’entreprise est supposée décaisser sur la période prévisionnelle :

  • les règlements fournisseurs,
  • les salaires et charges sociales,
  • les investissements,
  • le règlement des impôts et taxes, dont la TVA,
  • les remboursements d’emprunts,
  • les remboursements d’apports en compte courant d’associé,
  • les dividendes à payer.

Quels renseignements vous apporte le budget de trésorerie ?

En cas de situation négative :

Le budget de trésorerie vous permet d’en identifier les causes (ventes insuffisantes, coûts trop élevés, problème de croissance rapide, retard de paiement, défaillance d’un client…), les besoins et la tendance. Dès lors, avec votre expert-comptable et votre banquier, vous pouvez décider rapidement les actions correctrices à entreprendre et les modalités de résorber les difficultés immédiates de trésorerie (obtention d’un découvert, affacturage, crédit à moyen terme, apport en fonds propres…).

En cas d’excédent :

Le budget de trésorerie vous permet d’apprécier le montant et la tendance. Dès lors, avec votre expert-comptable et votre banquier, vous pouvez décider rapidement les placements à opérer, les investissements à autofinancer…

Découvrez nos offres :

Comptabilité, gestion et obligations juridiques

Comptabilité, gestion et obligations juridiques

Comptabilité et gestion : avec FIDUCIAL, gérez plus simplement et plus efficacement votre activité.

En savoir plus