Interview de Maître Michel JORDA

Interview de Maître Michel JORDA

Maître Michel JORDA, Notaire à Paris, explique l’importance de la productivité des études Notariales et l'impact du logiciel Signature de FIDUCIAL et de Notarial l’Ecosystème.

Mon nom est Michel JORDA, je suis Notaire à Paris, dans le 12ème arrondissement, dans une étude de 4 Notaires associés, qui comprend également 4 Notaires salariés.

Qu’avez-vous pensé du lancement du FIDUCIAL Informatique ?

MAITRE JORDA « Alors sur ce que j’ai entendu, j’ai trouvé cela très intéressant, très technique et surtout, je vois le côté beaucoup plus pratique du nouveau logiciel que vous proposez, qui me paraît plus convivial et certainement moins lourd à faire fonctionner. »

Que pensez-vous de la rédaction dans Word ?

MAITRE JORDA « C’est intéressant parce qu’on n’est pas obligé de ressortir de l’acte pour refaire tout l’acte, on peut le faire directement dans l’acte. Avec, si j’ai bien compris, des liens, des onglets qui nous permettent d’aller directement au paragraphe qui nous intéresse. »

C’est important la productivité dans votre étude ?

MAITRE JORDA « Oh oui, certainement, parce qu’il nous faut gagner forcément un peu de temps dans la rédaction des actes qui sont toujours un peu complexes, c’est certain. »

Voyez-vous un risque dans la solution hébergée ?

MAITRE JORDA « Cela ne nous fait pas plus peur que ça, nous y voyons un intérêt parce que cela demande moins de matériel chez nous, à l’étude. Qu’est-ce qu’on pourrait avoir comme peur ? De ne pas avoir accès à nos données, finalement ? On fait confiance à FIDUCIAL. »

Le rapprochement avec les éditeurs juridiques et FIDUCIAL, c’est important ?

MAITRE JORDA « Oui, sur les clauses, certainement, et puis sur la référence à certains articles qu’on peut aller rechercher, oui, ça peut être très intéressant, absolument. Même si on va déjà les chercher aujourd’hui, mais ailleurs, donc là on a un lien, un lien direct. »

Le mot Signature ?

MAITRE JORDA « Je trouve ça très bien, et je ne sais pas combien vous a coûté le graphisme, ou si vous avez lancé un concours parmi vos salariés, vos collaborateurs, mais j’ai trouvé ça très bien, très sympa. Et c’est tout à fait en relation avec la profession en tout cas. »