Les risques professionnels d'une IDEL

Exercer en tant qu'infirmière diplômée d'état libérale (IDEL) présente des avantages, mais comporte aussi comme tout métier des risques professionnels… Parmi ces derniers figurent notamment des risques infectieux, chimiques, allergiques et physiques. Il est toutefois possible de limiter ces risques. 

Les risques professionnels d'une IDEL

Se protéger des risques infectieux

Une IDEL est exposée à des infections bénignes (ex. : grippe) ou sévères (ex. : VIH), notamment lors de la manipulation des liquides biologiques du patient (urines, selles, salive…). Méfiez-vous en particulier des Accidents d’Exposition au Sang (AES), qui peuvent transmettre le VIH ou le virus de l’hépatite B ou C par exemple. Parmi les principaux AES figurent les piqûres et coupures avec un instrument médical souillé ainsi que les projections de sang sur une peau fragilisée (plaie, eczéma…) ou dans l’œil. Les infections par contact direct avec le patient sont plus rares mais existent. La meilleure prévention est d'utiliser du matériel sécurisé pour chaque intervention comme des gants, des masques, des blouses à manches longues ou encore des containers à aiguilles. Respectez également les vaccinations obligatoires des personnels de santé : vaccin contre l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite….

Se prémunir des risques chimiques

Lors de son exercice professionnel, une IDEL est exposée à diverses substances chimiques. Par exemple, les médicaments cytotoxiques utilisés lors d'une chimiothérapie à domicile peuvent avoir des effets mutagènes, tératogènes ou reprotoxiques. La contamination s’effectue par voie respiratoire ou cutanée lors de l’administration du traitement ou par contact avec les excreta du patient comme les selles ou les urines.

Certains produits de nettoyage et de désinfection du matériel médical présentent aussi des risques plus ou moins sévères : irritation cutanée, trouble respiratoire, atteinte hépatique… Le meilleur moyen de se prémunir des risques chimiques reste de respecter scrupuleusement les protocoles de soins et de porter une tenue protectrice.

Identifier les risques allergiques

L’utilisation prolongée de certains équipements médicaux et / ou l’exposition à certains médicaments présentent un risque allergique pour les IDEL. Parmi les allergies les plus courantes, on peut citer l’allergie au latex (présent dans les gants par exemple), l’allergie au nickel des instruments médicaux (ciseaux…), les irritations cutanées liées aux produits désinfectants ou encore les réactions allergiques aux antibiotiques (pénicilline…), aux antiseptiques (ammonium quaternaire…). Pour prévenir les réactions allergiques, limitez au maximum le contact avec les substances les plus allergènes. Vous pouvez, par exemple, opter pour des gants stériles en caoutchouc synthétique 100% sans latex.

Prévoir les risques physiques

Aider un patient à sortir de son lit, le soutenir jusqu'à son fauteuil… A terme, la manutention des patients peut provoquer des lombalgies et des sciatiques. A défaut de pouvoir investir dans un lève-malade, des kinésithérapeutes proposent des stages de manutention des patients et des charges, afin d'apprendre les bons gestes à adopter pour éviter le mal de dos. Le métier d’IDEL expose aussi un risque de chute non négligeable : pensez aux chaussures de sécurité avec semelles antidérapantes.

Enfin, une IDEL est parfois confrontée à la violence physique des patients ou de leurs proches. Par précaution, il est recommandé d’informer un collègue de votre emploi du temps (un logiciel de gestion infirmier peut être utile pour cette tâche). Gardez aussi toujours votre portable avec vous, pour appeler éventuellement le 17. 

Découvrez nos offres :

Santé - Paramédicaux

Santé - Paramédicaux

Une offre globale de services créée pour les infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et paramédicaux.

En savoir plus