Contracter des assurances pour vous protéger, vous et votre entreprise

Les personnes, les biens, l’activité de l’entreprise… le chef d’entreprise doit analyser tous les risques potentiels et décider s’il y a lieu de les couvrir par la souscription d’assurances.

Contracter des assurances pour vous protéger, vous et votre entreprise

Une assurance responsabilité civile professionnelle

Elle est indispensable pour toute entreprise, voire obligatoire pour exercer certaines activités. Elle permet notamment de garantir les sinistres qu’un préposé de l’entreprise ou le chef d’entreprise pourrait occasionner à des tiers dans le cadre de son travail (par exemple : un salarié est à l’origine d’un sinistre chez un client). Il s’agit d’une assurance dommages, qu’ils soient corporels ou matériels. 

Il est essentiel de bien définir avec l’assureur l’ensemble des activités exercées pour arrêter le bon niveau de garantie.

L'assurance pour la protection des biens

Il est indispensable d’assurer les bâtiments, le matériel et les stocks contre le risque incendie et les risques annexes (explosion, dégâts des eaux ou du gel, événements naturels…), peu importe que l’entreprise soit ou non propriétaire desdits biens. 

Les risques et les montants couverts doivent être actualisés régulièrement afin que la protection soit efficace dans le temps.

L'assurance perte d’exploitation

L’activité de l’entreprise peut être arrêtée à la suite d’un incendie, d’une explosion, du bris d’une machine, d’un dommage électrique, d’un dégât des eaux, d’une tempête ou d’une catastrophe naturelle, d’un acte de vandalisme…

L’assurance perte d’exploitation prémunit l’entreprise contre ces faits. Elle ne couvre pas le sinistre en lui-même, mais les conséquences de celui-ci sur l’exploitation de l’entreprise après sa survenance. Elle permettra d’assurer le paiement des charges fixes supportées en l’absence même de chiffre d’affaires pendant toute la période de rétablissement d’une activité normale (salaires et charges sociales, loyers, honoraires, impôts fonciers…).

Compléter votre protection contre la maladie

La protection sociale du chef d’entreprise dépend à la fois de la forme juridique de l’entreprise (entreprise individuelle, EURL, SARL, SELARL SNC, SCP, EARL, GAEC, SCEA…) et de son statut personnel (entrepreneur, gérant associé unique, gérant non associé rémunéré…).

Dans tous les cas, l’entreprise verse des cotisations maladie obligatoires assises sur les rémunérations (salaires et/ou bénéfices), cotisations qui, en contrepartie, permettent de bénéficier de remboursements de frais médicaux et de santé. Pour autant, le niveau de prise en charge est plus ou moins élevé selon la nature des frais engagés. Il est alors sage de souscrire une assurance maladie complémentaire (de surcroît déductible des bénéfices) pour améliorer l’étendue des soins remboursés et le niveau de remboursement.

Se protéger contre un arrêt de travail du chef d’entreprise

Lorsque le chef d’entreprise doit cesser son activité pour cause d’accident ou de maladie, il peut bénéficier d’indemnités journalières dont le montant et la durée sont différents selon son statut personnel : salarié ou non salarié. Mais il perd son revenu d’activité et doit néanmoins continuer à respecter ses engagements professionnels et personnels.

L’embauche momentanée d’un remplaçant suffira peut-être à assurer la continuité de l’activité, mais s’avèrera très souvent insuffisante pour lui garantir un revenu équivalent. Il est donc vivement conseillé de souscrire un contrat de prévoyance pour se prémunir contre ces risques.

 

Nos recommandations

Sans être limitative, cette liste met en relief les principaux risques à assurer. Pour plus d’informations, consulter le Centre de documentation et d’information de l’assurance (CDIA - 26, boulevard Haussmann 75311 Paris cedex 09 www.ffsa.fr ) qui met à la disposition des entrepreneurs, un certain nombre de documents pratiques sur les risques des entreprises et la façon de les couvrir.

Malgré tout, rien ne vaut les conseils d’un professionnel qui connaît votre entreprise et votre secteur d’activité. Les conseillers de FIDUCIAL Conseil pourront vous assister pour toutes les assurances dites de la personne (maladie, arrêt de travail, assurance homme-clé…).

Certaines activités sont également soumises à des assurances obligatoires. Ainsi, les chefs d’exploitations ou d’entreprises agricoles ont l’obligation de s’affilier pour eux-mêmes, leurs conjoints, leurs aides familiaux et conjoints d’aides familiaux à l’assurance accidents du travail et maladies professionnelles des exploitants agricoles (AAEXA). L’obligation vaut également à l’égard des enfants âgés de 14 ans et plus participant occasionnellement aux travaux de l’exploitation.

Pour protéger au mieux votre famille et votre entreprise, faites appel à la Banque FIDUCIAL

Découvrez notre offre :

Financement de votre entreprise

Financer votre activité

Vous devez investir pour votre entreprise, votre activité ? Vous avez besoin de financer une voiture ou du matériel professionnel ? Délais de traitement, choix de la banque, tarification, sont autant de sujets à aborder pour la réalisation de votre projet ! La Banque FIDUCIAL est le partenaire de vos projets. Grâce à la connaissance de vos métiers, nous saurons apporter une réponse sur mesure et adaptée pour vous permettre de réaliser vos projets.

En savoir plus