Patrimoine - Retraite : pensez aux SCPI !

Patrimoine Retraite : pensez aux SCPI !

La retraite, sujet d’actualité économique et politique, concerne tout un chacun. Tous les sondages sur la retraite montrent un niveau élevé d’inquiétude des Français. Ils estiment qu’ils n’auront pas les ressources suffisantes pour vivre correctement une fois inactifs.

Les Français sont donc bien conscients qu’ils auront besoin de revenus complémentaires une fois à la retraite.

Malheureusement, les produits d’épargne retraite traditionnels tels que le Perp en euros ou les contrats d’assurance vie en euros ont des taux de rendement qui ont fortement diminué ces dernières années, en raison des baisses de taux opérées par les banques centrales pour relancer les économies développées durement touchées par la crise financière de 2008.

En termes de chiffres, les rendements des contrats d’’assurance-vie en euros sont ainsi passés de 4,10% de rendement moyen en 2007 à 1,47% en 2017 (soit des rendements divisés par presque 3 en 10 ans !).

Et l’immobilier me direz-vous ?

Investir en immobilier locatif pour préparer sa retraite serait donc une solution plus rentable que l’assurance-vie en euros, et moins risquée que la Bourse !

Il convient de distinguer l’immobilier locatif en direct et l’immobilier locatif indirect à travers les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

L’immobilier locatif en direct est un investissement très prisé des Français. Il peut s’envisager de deux manières : en neuf ou en ancien.

Que l’immobilier locatif en direct soit neuf ou ancien, la priorité est à l'emplacement. C’est le critère primordial pour réussir un investissement immobilier. Sélectionnez-le avec autant de soin que si vous alliez y vivre vous-même. Commencez par étudier la desserte : la proximité d'une gare, d'un métro ou d'un tramway sont des atouts appréciés par les locataires. A contrario, une artère bruyante ou très polluée pourra être rédhibitoire. Les commerces, les écoles et les crèches apportent aussi un plus, surtout si vous souhaitez louer à une famille. C’est donc la réunion de tous ces facteurs qui facilitera la location mais aussi la revente le moment venu.

Mais on ne s'improvise pas propriétaire-bailleur ! Entre la fiscalité, le choix des locataires et le suivi des charges, c'est un investissement qui réclame du temps et quelques connaissances immobilières.

La solution : l’immobilier locatif indirect avec les SCPI

La SCPI est, elle aussi, un placement lié à l’immobilier

Plus communément appelé « la pierre papier » ou « l’épargne immobilière », la SCPI reste une valeur refuge liée à l’immobilier de commerces et de bureaux, sécurisée par des baux commerciaux et non de la spéculation au gré des salles de marché, et au bon vouloir des traders. Votre investissement n’est pas corrélé aux différents mouvements de marché ou aux fluctuations des produits financiers.

Les SCPI apparaissent de plus en plus comme un placement incontournable cumulant plusieurs atouts. Les SCPI offrent un avantage de taille : permettre d'investir en immobilier physique, en limitant les soucis de gestion, de liquidité et pour une mise de départ qui peut être beaucoup plus faible.

La société de gestion gérant la SCPI, se charge de louer et entretenir le parc immobilier pour le compte des porteurs de parts. L’associé n’a plus qu’à percevoir ses revenus ! L’autre avantage est que les SCPI permettent de mutualiser les risques et de diminuer ainsi le risque locatif.

Les rendements des SCPI sont passés de 6,10 % en 2007 à 4,35 % en 2018, encore très largement supérieurs aux taux sans risque proposés par ailleurs.

En tant qu’investisseur, vous placez donc votre épargne sur un placement sécurisé, qui vous assurera une rente sur du long terme, via de l’immobilier. Vous avez la possibilité d’investir selon vos objectifs et vos possibilités :

• à crédit, et de bénéficier de l’effet de levier du crédit,
• au comptant, et d’avoir des compléments de revenus sécurisés,
• en démembrement, et de contrer les problématiques fiscales,
• en assurance-vie, et de profiter de cette enveloppe fiscale.

Comment et quand préparer son départ en retraite ?

Contacter un conseiller