Dès votre entrée dans la vie active, puis tout au long de votre parcours professionnel, que vous soyez salarié, commerçant, artisan, fonctionnaire, exploitant agricole ou professionnel libéral, vous bénéficiez d'un accès à un relevé de situation individuelle (RSI) vous permettant de suivre et de contrôler les droits à la retraite que vous acquérez en contrepartie de vos cotisations.

Les étapes importantes d'anticipation

De 35 à 50 ans

A partir de 35 ans, il vous faut commencer à épargner pour votre retraite : la première épargne-retraite est l’achat de votre résidence principale. Il vous faut aussi, si vous le pouvez, cotiser à un contrat retraite (Madelin, Article 83, PERE).

A 45 ans, il vous faut faire un point d'étape sur les droits déjà constitués dans vos régimes de retraite obligatoires et facultatifs et examiner les perspectives d’évolution de ces droits, compte tenu de vos choix et aléas de carrière éventuels (périodes d'études ou de formation, arrêt maladie, maternité, chômage, temps partiel...) ; et d'envisager les dispositifs permettant d’améliorer le montant futur de votre pension de retraite (surcote, rachat de trimestres, retraite progressive, cumul emploi-retraite, immobilier d’investissement, SCPI ...).

A plus de 50 ans

A partir de 50 ans, il vous est nécessaire de préciser votre démarche : 

Une première démarche consiste à prévoir la transmission (ou la fermeture) de votre activité professionnelle, et à essayer d’optimiser les coûts qui en découlent (Plus-values ...) ;

Il faut ensuite chiffrer vos besoins financiers aussi précisément que possible : les revenus nécessaires évoluent avec l’âge. Il est des périodes où un capital est nécessaire (départ en retraite, grand âge). La dépendance guette chacun s’entre nous (en moyenne 2,5 années en fin de vie). Et il est plus que jamais nécessaire d’avoir une bonne mutuelle complémentaire...;

Il est enfin utile de vérifier ses relevés de carrière, pour n’oublier aucun droit. La préparation de son dossier de liquidation évitera les délais déjà trop longs de paiement des pensions.

Toutes ces démarches prennent du temps, il faut s’y prendre à l’avance, au moins 5 ans avant la date de départ prévue.
Le Conseiller FIDUCIAL Conseil de votre région se tient à votre disposition pour vous aider dans l’accomplissement de ces tâches.