Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité : 5e édition - juin 2017

06/06/2017

Les Français n'ont pas confiance dans la sécurité des lieux de rassemblement en plein air

Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité

 Les Français n'ont pas confiance dans la sécurité des lieux de rassemblement en plein air

-- Focus premières mesures gouvernementales --

 

Paris, le 6 juin 2017 – A l’approche de la période estivale et des grands rassemblements festifs, la 5ème édition du Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité, réalisé par Odoxa, fait état de Français soucieux d’un renforcement de la sécurité sur l’ensemble de ces lieux.  

Interrogés sur les mesures envisagées par le nouveau gouvernement pour lutter contre la délinquance, les Français s’y prononcent favorablement même si certaines propositions interrogent sur leur réelle efficacité.

Le sentiment d’insécurité diminue mais reste majoritaire et la confiance envers le gouvernement est toujours déficitaire

Le sentiment d’insécurité des Français connaît une légère érosion depuis 7 mois pour s’établir à 59 % avec une baisse de -3 points depuis décembre 2016 (niveau le plus élevé constaté depuis la création du baromètre).

Avec une hausse de +5 points depuis mars 2017, un Français sur deux (50 %) est plutôt confiant en la capacité du gouvernement à assurer leur sécurité.Mais ce résultat est à relativiser car il baisse de -2 points en matière de terrorisme avec 46 % de Français plutôt confiants. Et si le gouvernement Philippe gagne +9 points en ce qui concerne la gestion de la délinquance quotidienne, près de six Français sur dix (59 %) ne sont toujours pas confiants.

Un besoin criant de sécuriser les rassemblements en extérieur
 
Pour répondre à ces inquiétudes, 87 % des Français réclament la mise en place systématique de périmètres de sécurité avec fouille pour les rassemblements de plein air quelle que soit leur nature (feux d’artifice, fêtes, spectacles).

76 % indiquent qu’ouvrir leur sac à un agent de sécurité ou faire l’objet d’une palpation a plutôt tendance à les rassurer contre 23 % qui trouvent que ces contrôles sont inefficaces. 62 % se sentent rassurés lorsqu’ils voient un professionnel de la sécurité disposant d’une arme. Les innovations technologiques sont aussi plébiscitées pour assurer la sécuritédes lieux de rassemblement. 85 % des Français trouveraient efficace le recours à des caméras de reconnaissance faciale pour identifier les individus fichés S, 71% le fait de recourir des comportementalistes pour repérer les individus suspects et 65 % de survoler la foule avec des drones.

Enfin, 71 % des Français (+ 20 points depuis mai 2016) estiment que la gestion de la sécurité des sites publics doit résulter d’une juste collaboration entre les forces de l’ordre et les agents de sécurités contre 28 % qui indiquent que la sécurité doit uniquement être la responsabilité des pouvoirs publics et des forces de l’ordre.

Délinquance : une bienveillance des Français envers les mesures du gouvernement

Au cours de la campagne pour l’élection présidentielle, 6 Français sur 10 souhaitaient avant tout que les candidats proposent des solutions pour faire baisser l’insécurité « quotidienne » (édition N°4 du baromètre). Les premières mesures envisagées par le nouveau gouvernement semblent répondre à cette attente.

La proposition de remettre en place la police de proximité pour renforcer la sécurité dans les quartiers est une mesure considérée efficace par 84 % des Français.

Pour lutter contre la délinquance dans les quartiers, Emmanuel Macron souhaite que les policiers puissent délivrer des injonctions, sous le contrôle du juge de la liberté, interdisant à un individu de fréquenter les lieux où il a l’habitude de commettre ses incivilités. 62 % des personnes interrogées pensent que cette mesure pourra être appliquée.

L’équipement des policiers avec des caméras embarquées dites « piéton » permettrait d’éviter pour 85 % des Français les contestations des infractions, 82 % les bavures policières et 76 % les violences à l’encontre des forces de l’ordre.

La mise en place d’une contravention avec une amende immédiate de 100 euros pour les consommateurs de cannabis est approuvée par 69 % des Français. Cependant, nombre doute de sa réelle efficacité. Si 59 % pensent qu’elle allégera le travail de la police et de la justice, seuls 32 % déclarent qu’elle permettra de réduire la consommation et 30 % de limiter les trafics de drogue

Méthodologie de l’étude

Enquête réalisée par Odoxa auprès d’un échantillon de 989 Français interrogés par Internet les 31 mai et 1er juin 2017, échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

FIDUCIAL                  

FIDUCIAL est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs. Créée en 1970 par Christian Latouche, son fondateur et actuel Président, FIDUCIAL s’est développée grâce à une dynamique de croissance ininterrompue depuis plus de 45 ans. En Europe, ses 11 000 collaborateurs servent 275 000 clients.

La mise en commun des savoir-faire au sein de FIDUCIAL lui a permis d’acquérir une expertise complète dans les métiers du droit, de l’audit, de l’expertise comptable, de la banque et du conseil financier, de l'informatique et de la technologie, de la sécurité, de l’immobilier et du monde du bureau.

Présente sur tout le territoire national avec une agence tous les 30 kilomètres, FIDUCIAL est le véritable partenaire des chefs d’entreprise et, grâce à son offre globale, leur permet de se consacrer pleinement à leur métier.

Contacts presse  :  Agence CorioLink
Pierre Alibert - Tél. : 06 87 40 90 76  - Email : pierre.alibert@coriolink.com