Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité : Spécial Election présidentielle

21/03/2017

Les Français plus soucieux de la délinquance que du terrorisme - M. Le Pen jugée la plus efficace, F. Fillon le plus compétent et sérieux, E. Macron le plus innovant en matière de sécurité

Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité

 SPECIAL ELECTION PRESIDENTIELLE
 - Les Français plus soucieux de la délinquance que du terrorisme -

M. Le Pen jugée la plus efficace, F. Fillon le plus compétent et sérieux, E. Macron le plus innovant en matière de sécurité

 

Paris, le 21 mars 2017 – La 4ème édition du Baromètre FIDUCIAL de la Sécurité, réalisé par Odoxa, fait état de Français soucieux des questions de sécurité après un bilan de François Hollande jugé décevant. Ils feront de cette problématique un facteur important de leur vote tout en se montrant favorables à l’ensemble des mesures en capacité d’améliorer la sécurité.

 
Les Français insatisfaits du quinquennat de François Hollande

65 % des Français se déclarent insatisfaits du bilan de François Hollande en matière de sécurité dont 36 % pas du tout satisfaits. Pour cause, 61 % se sentent en insécurité sur le territoire. Même si leur jugement est moins sévère qu’au trimestre dernier, 55 % de nos concitoyens affirment être plutôt moins confiants (-3 points) depuis ces dernières semaines quant à la capacité du gouvernement à assurer la sécurité des Français.

Plus précisément, la défiance envers l’exécutif tient davantage à la sécurité quotidienne qu’au terrorisme, 68 % des Français affirmant être plutôt moins confiants concernant la sécurité en matière de délinquance, cambriolage et agressions (-7 points). S’agissant du terrorisme, ce score est inférieur de 17 points mais reste majoritaire : 51 % des Français se déclarent plutôt moins confiants quant à la capacité du gouvernement à assurer leur sécurité en matière de terrorisme

La sécurité plus déterminante lors de cette présidentielle

Les Français considèrent à 78 % que la sécurité est le domaine où les Hommes politiques ont le plus d’impact contrairement à l’environnement où ces derniers auraient un impact secondaire (52 %).
Si les enjeux économiques (chômage 34 % et pouvoir d’achat 33 %) sont les problématiques qui compteront le plus dans le vote à l’élection présidentielle, la sécurité et la lutte contre le terrorisme se situent en 3e position (31 %) suivies par l’immigration (22 %).

Sorti de ce classement, 51 % des Français indiquent que la sécurité comptera plus dans leur vote par rapport aux précédentes élections présidentielles et 60 % déclarent qu’il pourrait changer leur vote si leur candidat présente un programme sur la sécurité en désaccord avec leurs idées. 

Les Français plébiscitent les mesures capables d’améliorer leur sécurité

Au cours de la campagne pour l’élection présidentielle, si 39 % des Français souhaitent en priorité des mesures pour réduire le terrorisme, 6 sur 10 souhaitent avant tout que les candidats proposent des solutions pour faire baisser l’insécurité « quotidienne » (vols, insultes, attaques aux biens et aux personnes, agressions sexuelles…).

Lorsque l’on interroge les Français sur les principales propositions des candidats à l’élection présidentielle, ces dernières obtiennent toutes leur approbation à l’exception de l’interdiction des tazer et les Flash-ball (Jean-Luc Mélenchon), 60 % des sondés y étant opposés.

La mesure (notamment proposée par Marine Le Pen et François Fillon) du rétablissement de la police de proximité est la plus plébiscitée avec 93 % d’opinions favorables. Suivent le développement de la coopération européenne en matière de sécurité (92 %) voulue par Emmanuel Macron et Benoit Hamon, le rétablissement des services de renseignements de terrain (88 %) souhaité par Marine Le Pen et Emmanuel Macron puis la formation volontaire de 30 à 50 000 jeunes pour la réserve opérationnelle (83 %) d’Emmanuel Macron. Ces propositions font d’ailleurs consensus quelque soit la proximité politique partisane des personnes interrogées.

La mesure phare de François Fillon d’abaisser la majorité pénale à 16 ans obtient une plus faible majorité avec 63 % des Français qui y sont favorables.

Le trio de tête des candidats : Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron
Les Français font le plus confiance à Marine Le Pen en matière de sécurité (30 %) suivi par François Fillon (22 %) qui chute de -6 points par rapport à décembre 2016, et Emmanuel Macron (19 %) qui lui fait un bond de +12 points.

Plus précisément, lorsque les Français sont interrogés sur les attributs des candidats (efficacité, compétence, sérieux, innovation), ce trio de tête truste pour chacun d’entres eux les trois premières places du classement. Ainsi, Marine Le Pen est jugée la plus efficace, François Fillon le plus compétent et sérieux, Emmanuel Macron le plus innovant en matière de sécurité. 

Parmi les principaux ministres de l’Intérieur de ces 20 dernières années, Nicolas Sarkozy est jugé le meilleur d’entres eux par 31 % des Français, suivent trois ministres de gouvernements de Gauche : Bernard Cazeneuve (21 %), Jean-Pierre Chevènement (18 %) et Manuel Valls (11 %). 

Oui aux acteurs de la sécurité privée, sauf pour les PV.

Si l’Etat ou des entreprises devaient s’appuyer sur des entreprises privées pour la gestion de la sécurité des Français comme c’est déjà le cas pour certaines missions, ces derniers y sont favorables à :
-    60 % pour la sécurité dans les transports
-    57% pour la sécurité dans les écoles
-    55 % pour la fouille des sacs et palpation dans les établissements recevant du public.
A contrario, alors que l’Etat et certaines collectivités ont décidé de faire appel à des entreprises privées pour le contrôle du stationnement et le contrôle de vitesse des automobilistes, les Français y sont farouchement opposés à 53 % et 73 %.

Méthodologie de l’étude

Enquête réalisée par Odoxa auprès d’un échantillon de 994 Français interrogés par Internet les 1er et 2 mars 2017, échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération

FIDUCIAL                  

FIDUCIAL est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs. Créée en 1970 par Christian Latouche, son fondateur et actuel Président, FIDUCIAL s’est développée grâce à une dynamique de croissance ininterrompue depuis plus de 45 ans. En Europe, ses 11 000 collaborateurs servent 273 000 clients.

La mise en commun des savoir-faire au sein de FIDUCIAL lui a permis d’acquérir une expertise complète dans les métiers du droit, de l’audit, de l’expertise comptable, de la banque et du conseil financier, de l'informatique et de la technologie, de la sécurité, de l’immobilier et du monde du bureau.

Présente sur tout le territoire national avec une agence tous les 30 kilomètres, FIDUCIAL est le véritable partenaire des chefs d’entreprise et, grâce à son offre globale, leur permet de se consacrer pleinement à leur métier.

Contacts presse  :  Agence CorioLink
Pierre Alibert - Tél. : 06 87 40 90 76  - Email : pierre.alibert@coriolink.com

 

Le Baromètre FIDUCIAL de la sécurité - 4ème vague