La visite médicale de reprise d'activité

Télécharger le dossier
La surveillance médicale des salariés

La visite de reprise est obligatoire suite à :

  • un congé maternité,
  • une maladie professionnelle,
  • un arrêt de travail d’au moins trente jours quelle que soit l’origine (accident du travail ou maladie non professionnelle).

Elle reste à l’initiative de l’employeur, dès qu’il a connaissance de la fin de l’arrêt de travail ; le service de santé organise l’examen dans les huit jours à compter de la reprise du travail.

La visite de reprise a pour objectif de vérifier si le poste de travail que doit reprendre le travailleur ou le poste de reclassement auquel il doit être affecté est compatible avec son état de santé. A défaut, elle pourra déboucher sur un avis d’inaptitude.

Parallèlement à ces modifications du suivi médical des salariés, la loi « travail » a réformé profondément les règles relatives au constat de l’inaptitude médicale du salarié. Devant la complexité de la procédure, la diversité des situations et le manque de recul évident face à ces nouvelles règles, il sera opportun de se faire accompagner par un professionnel du droit en cas d’inaptitude médicale prononcée pour son salarié.

Lire également  :  sanctions encourues en cas de non respect des obligations en matière de surveillance médicale des salariés

Optez pour un accompagnement adapté pour la gestion sociale de votre entreprise !

En savoir plus