70 ème Baromètre des TPE - 2e trimestre 2018

La confiance dans le gouvernement s'étiole et la création d'emplois est au point mort

Premières fausses notes du quinquennat.
La dynamique économique stoppée au 1er trimestre

Paris, le 28 mai 2018 – Le Baromètre des TPE, l’enquête de conjoncture trimestrielle de FIDUCIAL réalisée par l’IFOP auprès des Très Petites Entreprises, fait état pour la première fois depuis d’élection d’Emmanuel Macron d’un tassement des indicateurs économiques avec une création d’emplois au point mort.  

La confiance et l’optimisme s'étiolent mais restent à un niveau élevé

L’optimisme des patrons pour le climat général des affaires en France connaît un premier recul de 3 points depuis l’élection d’Emmanuel Macron pour s’établir à 50 %. Cet indicateur est toutefois largement supérieur à son niveau d’avril 2013, soit un an après l’élection de François Hollande (16 %) et à celui du 2ème trimestre 2008 suivant l’élection de Nicolas Sarkozy (26 %).

Fait plus marquant, la confiance accordée au gouvernement d’Edouard Philippe en matière économique enregistre son plus fort recul (-9 points par rapport à février 2018) depuis la nomination du Premier ministre pour s'établir à 39 %. C’est le même niveau que le gouvernement Fillon en avril 2008, mais largement plus élevé que la confiance accordée au gouvernement Ayrault après un an d’exercice du pouvoir (17 % d’opinions positives).

Les indicateurs économiques patinent

La création nette d’emplois* se stabilise à 0 % au premier trimestre 2018, enregistrant pour la première fois une baisse (-2) depuis un an. Globalement, 12 % (-1 point) des TPE ont recruté au moins une personne au cours des trois derniers mois et ont réalisé en moyenne 1,4 embauche.

Jean-Marc Jaumouillé, Directeur des techniques professionnelles de FIDUCIAL : « Les créations de postes, nettes de remplacements, ont juste réussi à compenser les suppressions de postes. Néanmoins, les résultats de ce premier trimestre ne sont pas aussi mauvais dans l’absolu, d’une part au regard de la progression du chômage au cours de la même période (+0,3 point), et d’autre part au regard des premiers trimestres des années antérieures. Il faut remonter à 2008 pour trouver un niveau de création d’emplois supérieur ».

Léger essoufflement également (-1 point) de l’indicateur de situation financière qui se stabilise à -8. Depuis un an, il n’est plus descendu en dessous de -10, ce qui sur quatre trimestres consécutifs n’avait plus été constaté depuis 2007.

Cette stabilité financière, de surcroît encore négative et fragile, ne permet pas à de nombreuses petites entreprises de renflouer leur trésorerie. Près d’une entreprise sur cinq (21 %) pâtit toujours d’une trésorerie négative dont 30 % des entreprises du commerce. 31 % des dirigeants interrogés déclarent avoir une trésorerie excédentaire (-2 points par rapport au mois de février dernier,  +7 points par rapport à avril 2017).

L’investissement progresse en nombre et en valeur. 17 % des TPE (contre 15 % au 4ème trimestre 2017) ont réalisé un investissement pour une valeur moyenne de 52 000 euros (contre 47 000 euros trois mois plus tôt). L’autofinancement (37 %) et les apports personnels ou les emprunts auprès des proches (15 %) augmentent au détriment des emprunts bancaires (41 %), qui constituent toujours la principale source de financement.

* création nette d’emplois : différence entre les créations et les suppressions de postes nette des remplacements de postes.
** indicateur de situation financière : pourcentage d’entreprises ayant enregistré une amélioration de leur situation financière comparé au pourcentage de celles en ayant constaté une dégradation

Mise en perspective des indicateurs récurrents du baromètre de conjoncture

L’optimisme pour le climat général des affaires :

• Mai 2014 : 21 %
• Juillet 2014 : 15 %
• Novembre 2014 : 12 %
• Février 2015 : 27 %
• Mai 2015 : 29 %
• Juillet 2015 : 29 %
• Novembre 2015 : 21 %
• Février 2016 : 20 %
• Mai 2016: 19 %
• Juillet 2016 : 32 %
• Novembre 2016 : 28 %
• Février 2017 : 29 %
• Avril 2017 : 29 %
• Juillet 2017 : 53 %
• Novembre 2017 : 53%
 Février 2018 : 53 %
 Mai 2018 : 50 %
 

Indicateur de situation financière par rapport aux 3 derniers mois (% amélioration - % dégradation) :
• Mai 2014 : -25
• Juillet 2014 : -32
• Novembre 2014 : -28
• Février 2015 : -23
• Mai 2015 : -21
• Juillet 2015 : - 13
• Novembre 2015 : -17
• Février 2016 : -21
• Mai 2016: - 18
• Juillet 2016 : - 14
• Novembre 2016 : - 17
• Février 2017 : - 18
• Avril 2017 :- 13
 Juillet 2017 : - 13 
• Novembre 2017 : - 9
 • Février 2018 : - 8
•  Mai 2018 : - 9
  

L’optimisme pour leur activité :
• Mai 2014 : 39 %
• Juillet 2014 : 36 %
• Novembre 2014 : 39 %
• Février 2015 : 46 %
• Mai 2015 : 46 %
• Juillet 2015 : 51 %
• Novembre 2015 : 47 %
• Février 2016 : 44 %
• Mai 2016: 42 %
• Juillet 2016 : 49 %
• Novembre 2016 : 50 %
• Février 2017 : 49 %
• Avril 2017 : 46 %
 Juillet 2017 : 60 %
Novembre 2017 : 57%
Février 2018 : 58%
Mai 2018 : 57 %
 

Evolution des créations nettes d’emplois :
• 1er trimestre 2014 : -2,5
• 2ème trimestre 2014 : -2
• 3ème trimestre 2014 : -1,5
• 4ème trimestre 2014 : -2
• 1er trimestre 2015 : -1,5
• 2ème trimestre 2015 : 0,5
• 3ème trimestre 2015 : - 0,5
• 4ème trimestre 2015 : -3,5
• 1er trimestre 2016 : -0,5
• 2ème trimestre 2016 : 2
• 3ème trimestre 2016 : 0,5
• 4ème trimestre 2016 : 0
• 1er trimestre 2017 : -0,5
• 2ème trimestre 2017 : 1
• 3ème trimestre 2017 : 2
 4ème trimestre 2017 : 2
1er trimestre 2018 : 0
 

La confiance dans les actions du Gouvernement (% de bonne opinion) :
• Avril 2014 : 33 %
• Juillet 2014 : 19 %
• Novembre 2014 : 18 %
• Février 2015 : 24 %
• Mai 2015 : 22 %
• Juillet 2015 : 23 %
• Novembre 2015 : 19 %
• Février 2016 : 17 %
• Mai 2016: 15 %
• Juillet 2016 : 16 %
• Novembre 2016 : 12 %
• Février 2017 : 15 %
• Avril 2017 : NC
• Juillet 2017 : 54 %
Novembre 2017 : 50%
 Février 2018 : 48%
 Mai 2018 : 39 %
 

Evolution des embauches réalisées
sur 3 mois :

• 1er trimestre 2014 : 9 %
• 2ème trimestre 2014 : 10 %
• 3ème trimestre 2014 : 12 %
• 4ème trimestre 2014 : 13 %
• 1er trimestre 2015 : 10 %
• 2ème trimestre 2015 : 11 %
• 3ème trimestre 2015 : 15 %
• 4ème trimestre 2015 : 12%
• 1er trimestre 2016 : 11 %
• 2ème trimestre 2016 : 12 %
• 3ème trimestre 2016 : 15 %
• 4ème trimestre 2016 : 14 %
• 1er trimestre 2017 : 9 %
2ème trimestre 2017 : 14 %
• 3ème trimestre 2017 : 15%
  4ème trimestre 2017 : 13%  
1er trimestre 2018 : 12 %
 

 

Méthodologie de l’Etude
Échantillon de 1 002 dirigeants de TPE de 0 à 19 salariés (hors auto-entrepreneurs), raisonné sur les critères secteur d’activité de l’entreprise, taille de l’entreprise, région d’implantation de l’entreprise et interrogé par téléphone du 26 avril au 15 mai 2018. Des résultats nationaux représentatifs : redressement selon les données INSEE pour la meilleure représentativité de cette composante du tissu économique français.

FIDUCIAL
FIDUCIAL est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs. Créée en 1970 par Christian Latouche, son fondateur et actuel Président, FIDUCIAL s’est développée grâce à une dynamique de croissance ininterrompue depuis plus de 40 ans. En Europe, ses 11 040 collaborateurs servent 275 000 clients.

La mise en commun des savoir-faire au sein de FIDUCIAL lui a permis d’acquérir une expertise complète dans les métiers du droit, de l’audit, de l’expertise comptable, de la banque et du conseil financier, de l'informatique et de la technologie, de la sécurité, de l’immobilier et du monde du bureau. Présente sur tout le territoire national avec une agence tous les 30 kilomètres, FIDUCIAL est le véritable partenaire des chefs d’entreprise et, grâce à son offre globale, leur permet de se consacrer pleinement à leur métier.

Contacts presse
Agence CorioLink : Pierre Alibert - Tél. : 06 87 40 90 76 - Email : pierre.alibert@coriolink.com

Communiqué de presse