La restauration collective n’est pas un métier de bouche comme les autres ! Elle nécessite, elle aussi, un logiciel d’encaissement précis… et celui-ci doit répondre au besoin de gestion de nombreux visiteurs, avec des spécificités adaptées. Alors, qu’est-ce qu’une bonne caisse enregistreuse pour la restauration collective, ou un restaurant d’entreprise ?

Un outil de gestion adapté à vos besoins de restauration d’entreprise

Une société chargée de restauration collective a deux types de clients : l’entreprise, qui peut avoir plusieurs sites et restaurants à gérer, mais aussi les salariés de l’entreprise en question. La caisse enregistreuse et son logiciel doivent pouvoir s’y adapter...

Les fonctions clés d’une caisse enregistreuse de restauration collective

1 – Identifier le profil du client

Une caisse enregistreuse de restauration collective doit pouvoir identifier les caractéristiques des clients, différencier les salariés de l’entreprise et les convives. Selon les accords passés avec l’entreprise partenaire, un salarié ne paie pas le même prix d’admission qu’un visiteur externe.

À l’aide de la reconnaissance de l’identité des visiteurs, un logiciel de caisse peut distinguer les salariés inter-entreprise et enregistrer un historique des passages.  Vous pouvez ainsi éditer automatiquement une facture !

Une solution pour toutes les entreprises

Les solutions FIDUCIAL Pointex s’adaptent à vos systèmes de contrôle d’accès. L’utilisation d’un lecteur universel permet de lire tous les types de badge, de code barre ou de QR code. 

Il se présente sous différentes formes, selon vos préférences : une douchette ou un lecteur RFID / NFC.

2 – Encaisser le client

Alors que les restaurants d’entreprise proposent plusieurs modes de paiement (carte bleue, espèces, carte d’approvisionnement…), une caisse enregistreuse de restauration collective doit répondre à toutes les situations.

Pour le règlement du repas, trois possibilités s’offrent à vous :

  • le recours à un compte virtuel, à approvisionner par carte bleue sur le site web dédié à l’application ;
  • l’usage des bornes de réapprovisionnement ;
  • le retrait sur le salaire.

Cette dernière option impose de faire le pont entre le logiciel de gestion du restaurant et le gestionnaire de paie de l’entreprise.

3 – Conserver un historique de passage

Si l’entreprise partenaire choisit la solution du retrait sur le salaire des employés, il faut que vous puissiez avoir un historique de passage. Une caisse enregistreuse doit vous donner accès à l’identité des salariés, et vous permettre de facturer sans risque d’erreur !

4 – Contrôler la gestion de la restauration collective

La gestion doit être extrêmement précise dans le secteur de la restauration collective. Le contrôle de la marque se joue à quelques centimes près ! 

Forcément, un plat de restaurant d’entreprise n’a pas le même prix de revient que celui d’un établissement classique. Vous devez être en mesure d’assurer :

  • la gestion des stocks
  • du coût des matières premières, 
  • de vos fournisseurs
  • et des fiches techniques de vos plats !

Restauration collective rime avec précision : un outil aussi polyvalent que fiable doit vous permettre d’assurer un suivi optimal ! Forts de 30 ans d’expérience en matière en solutions d’encaissement et de gestion, les experts FIDUCIAL Pointex sont là pour vous accompagner vers le meilleur choix...

FIDUCIAL Pointex vous guide