Régime facultatif de l’IDEL : je muscle ma protection

Régime facultatif de l’IDEL : je muscle ma protection

Prévenir plutôt que guérir : un adage parfaitement adapté à la souscription aux contrats de prévoyance ! Si elle n’est pas obligatoire pour l’IDEL, cette souscription est néanmoins fortement recommandée. En tant que professionnel(le) libéral(e), votre situation est délicate : peu, ou mal couvert(e) en cas d’arrêt de travail ou d’incapacité par la couverture minimale obligatoire, vous êtes vulnérable.

Grâce au contrat de prévoyance, vous avez la possibilité de parer aux coups durs en musclant votre niveau de protection. Vous souscrivez alors à un contrat de prévoyance Madelin, conçu pour compenser la perte de revenus occasionnée par un arrêt d’activité (maladie, accident, hospitalisation…).

Mon contrat de prévoyance : faire le point sur ma situation

Les contrats proposés sont nombreux, et comme tout prestataire, ils ne proposent ni les mêmes tarifs, ni les mêmes prestations.

En tant qu’IDEL, vos besoins évolueront avec le temps. Vous devez donc choisir votre contrat de prévoyance en fonction de votre chiffre d’affaires, de votre volume de travail actuel et à venir dans un futur proche, de votre situation personnelle (avec ou sans enfant) ou encore de votre ancienneté dans la profession.

Choisir ma prévoyance d’IDEL : les points de vigilance

Le moment est venu de comparer les contrats de prévoyance afin de trouver la solution la mieux adaptée à vos besoins.

Nous vous conseillons de choisir un contrat évolutif avec le temps. En s’adaptant à votre âge, à votre ancienneté et à votre situation personnelle, une prévoyance souple vous offrira davantage de confort, et moins de prise de tête !

Voici une liste non exhaustive des éléments à prendre en compte lors de votre examen :

  • Le barème de rente d’invalidité
  • La prise en charge de la grossesse pathologique
  • L’existence ou non d’une prime de naissance
  • La prise en charge des pathologies disco-vertébrales
  • Les franchises accident, maladie, hospitalisation
  • Le mode d’indemnisation (forfaitaire ou indemnitaire)
  • La prise en charge en cas de de rechute
  • Le montant de la rente partielle
  • L’âge maximum jusqu’auquel peuvent être versées les rentes
  • Le délai d’attente avant indemnisation
  • La prise en charge ou non des pathologies psy
  • La soustraction ou non aux indemnités déjà versées par la Carpimko
  • La prise en charge en cas de mi-temps
  • La prise en charge des frais professionnels.

Vous l’aurez compris : à chaque IDEL ses besoins, et à chaque besoin une réponse spécifique.

Prenez donc le temps nécessaire pour comparer les offres et choisir celle qui saura le mieux vous accompagner durant votre vie professionnelle.

Mon guide complet de l'installation en libéral

Ce guide a pour vocation de vous accompagner tout au long de votre installation : à partir du moment où l’idée germe dans votre imagination jusqu’à celui où vous pousserez la porte de votre premier patient !

Vous envisagez d’exercer votre profession en libéral ?

Je me fais conseiller