Retraite de l’IDEL : le régime de base et la complémentaire

Retraite de l’IDEL : le régime de base et la complémentaire

Le régime de base et avantages de la complémentaire retraite IDEL

Ce que prévoit le régime de base

Depuis la loi n° 2010-1330 du 9 novembre 2010, l’âge légal d’ouverture du droit à la retraite et celui de l’obtention du taux maximal dépend de votre année de naissance. Dans la pratique, vous obtiendrez une retraite à taux plein entre 65 et 67 ans selon le nombre de trimestres travaillés au cours de votre vie professionnelle. Rien ne vous empêche, bien sûr, de vous mettre au vert à l’âge légal de départ à la retraite… mais le montant que vous toucherez tous les mois risque d’être mince, puisque vous n’aurez, à priori, pas encore cotisé tous vos trimestres ! Le montant touché chaque mois varie, quant à lui, en fonction de la hauteur de vos cotisations et des revenus déclarés au cours de votre carrière.

Pour résumer

Année de naissance

Age légal de départ

Age taux plein

Durée de cotisation requise

Avant 1949

60 ans

65 ans

160 trimestres

1949

60 ans

65 ans

161 trimestres

1950

60 ans

65 ans

162 trimestres

Du 01/01 au 30/06 1951

60 ans

65 ans

163 trimestres

Du 01/07 au 31/12 1951

60 ans et 4 mois

65 ans et 4 mois

1952

60 ans et 9 mois

65 ans et 9 mois

164 trimestres

1953

61 ans et 2 mois

66 ans et 2 mois

165 trimestres

1954

61 ans et 7 mois

66 ans et 7 mois

1955/1956/1957

62 ans

67 ans

166 trimestres

1958/1959/1960

62 ans

67 ans

167 trimestres

1961/1962/1963

62 ans

67 ans

168 trimestres

1964/1965/1966

62 ans

67 ans

169 trimestres

1967/1968/1969

62 ans

67 ans

170 trimestres

1970/1971/1972

62 ans

67 ans

171 trimestres

A partir du 1er janvier 1973

62 ans

67 ans

172 trimestres

A noter

Depuis le 1er avril 2010, les femmes exerçant une profession libérale peuvent bénéficier sous certaines conditions d’une majoration de 4 trimestres par enfant élevé et de 4 trimestres pour l’éducation. Les 4 trimestres pour éducation peuvent même être répartis entre les deux parents !

Complémentaire retraite IDEL: quels avantages ?

Conçus pour pallier à la relative faiblesse du régime obligatoire, certains contrats de complémentaire retraite s’adressent spécifiquement aux IDEL. On les appelle les complémentaires retraite Loi Madelin.

Leur objectif : permettre aux IDEL de se constituer une retraite au cours de leur carrière, qui leur sera restituée en ajout au régime obligatoire de base. En choisissant d’y adhérer, vous bénéficiez alors d’une double prestation : celle, obligatoire, obtenue grâce à vos cotisations à la CARPIMKO, et celle, facultative, offerte par la solution de votre choix. Il existe plusieurs formes de contrats de complémentaire retraite : le multi-support, le mono-support et le contrat en points de retraite.

  • Le contrat multi-support : ce contrat transforme vos cotisations en investissement sur plusieurs actions. Il existe des allocations sécurisées investies sur des fonds présentant peu de risques, des allocations équilibrées et d'autres dynamiques.
  • Le contrat mono-support : il consiste également à transformer vos cotisations en investissement mais sur une action unique. Le fond étant nécessairement en euros, cette formule est plus rarement proposée par les assureurs, puisque soumise à la valeur d’une monnaie unique.
  • Le contrat en points-retraite : cette formule permet, quant à elle, d’augmenter grâce aux cotisations la valeur du point de retraite. Les points retraite sont transformés en rente versée à compter du départ à la retraite. Les inconvénients ? La valeur du point retraite est réévaluée chaque année, il est donc impossible de connaître à l’avance la hauteur de votre future rente.

IDEL : ma protection sociale et mon régime de retraite

Ce guide a pour vocation de vous donner les clés de compréhension en ce qui concerne votre régime de sécurité sociale et de retraite.

Vous avez besoin d'un accompagnement en comptabilité et gestion pour votre cabinet ?

Je me fais conseiller