Réussir sa reconversion professionnelle dans la coiffure

outils pour coiffeur

Selon une enquête menée par VISIPLUS academy et l’institut BVA, une personne sur deux envisage ou a déjà réalisé une reconversion. Et avec la crise sanitaire, cette tendance s’accélère : les salariés ont besoin de donner plus de sens au travail et veulent exercer un métier-passion. La coiffure en est un bel exemple !
Les experts My HAIR vous donnent les clés pour réussir votre reconversion professionnelle dans la coiffure, en 3 étapes simples.

#1 Préparer le diplôme adéquat

Le diplôme de base est le CAP coiffure. Il se fait en un ou deux ans, selon votre niveau scolaire. Mais si vous souhaitez maximiser vos chances de réussite, pensez à un contrat en alternance, un contrat professionnel ou un apprentissage.

Ces contrats professionnalisant vous donnent l’occasion d’être salarié d’un salon de coiffure : vous apprenez au centre de formation et sur le terrain. Un coiffeur est un artisan, le métier s’apprend mieux lorsqu’il est possible de pratiquer.

Quelles aides pour financer ma formation ?

Si vous êtes salarié, tournez-vous vers le CPF (compte personnel de formation) : vous cumulez 500 euros par an pour financer une formation éligible. Le plafond est fixé à 5 000 euros.

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez compter sur Pôle Emploi pour le financement d’une formation, mais aussi sur le CPF. Il est possible d’utiliser les ressources cumulées, même si vous n’êtes pas en activité.

D’autres solutions existent ! Pour les connaître en détail, n’hésitez pas à vous renseigner directement auprès des organismes de formation ou de Pôle Emploi.

#2 Choisir une spécialisation

Une fois votre diplôme en poche, il est indispensable de continuer votre apprentissage. La coiffure est un métier qui s’appuie sur l’expérience. N’hésitez pas à consolider vos connaissances, à vous démarquer et à améliorer votre employabilité à l’aide d’une spécialisation.

Vous pouvez, par exemple, suivre une formation pour devenir :

  • styliste visagiste, pour analyser les traits physiques de vos clients et leur proposer la coupe la plus adaptée ;
  • technicien coloriste, pour conseiller au mieux vos clients sur la couleur à choisir et les produits à utiliser ;
  • barbier, si vous souhaitez travailler dans un barber shop.

#3 Sélectionner le bon salon de coiffure

Les coiffeurs sont des artistes qui ont un savoir-faire unique. Prenez le temps de bien choisir les salons de coiffure où vous souhaitez faire votre formation. Il ne s’agit pas seulement d’acquérir des connaissances techniques, mais aussi d’adhérer à la vision et aux valeurs du gérant.

Salon franchisé : augmentez vos chances de réussite !

Les salons de coiffure sont souvent franchisés. Il existe plusieurs grands groupes, comme Provalliance (Franck Provost, Saint Algue, Jean-Louis David…). Si vous choisissez un salon franchisé pour réussir votre reconversion, vous aurez accès à :

  • des méthodes de travail, des techniques et des produits spécifiques au salon ;
  • des formations sur-mesure.

Si vous entamez une reconversion professionnelle dans la coiffure pour ouvrir votre propre salon par la suite, tournez-vous vers une franchise pour :

  • bénéficier de l’image de marque et de la réputation d’une enseigne ;
  • profiter de facteurs clés pour le succès de votre activité, notamment le savoir-faire unique du franchiseur.

Réussir votre reconversion professionnelle dans la coiffure demande de la passion, de la pratique et l’acquisition d’un savoir-faire. Et si vous souhaitez ouvrir votre propre salon de coiffure, faites-vous accompagner par les experts My HAIR !

Découvrir My HAIR