La suspension d’un loyer de bail commercial est-elle possible en cas de travaux ?

Bail commercial et suspension des loyers

Vous avez loué un local, ou vous vous apprêtez à le faire, mais des travaux sont à réaliser pour rendre les lieux conformes au bon déroulement de votre activité ? Les clauses stipulées dans le bail commercial indiquent que les biens doivent être remis dans un « bon état de réparation ». Si le bailleur tarde à remplir ses obligations, une question se pose : est-il possible d’opter pour une suspension du paiement de votre loyer et de vos charges ? Éléments de réponse.

L’obligation de délivrance du bailleur

Les éléments à remettre de la part du bailleur

Lorsqu’un bail commercial est signé, le bailleur doit vous remettre les biens loués : le local principal, les locaux accessoires comme la cave ou le grenier, ainsi que les clés. Il s’agit d’une obligation stipulée dans les clauses du bail commercial.

Cependant, la remise du local et des autres biens loués ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte lors de la délivrance : le bailleur doit mettre à votre disposition un local clos, couvert et conforme à la destination contractuelle. Vous devez être assuré de pouvoir exercer votre activité comme stipulé dans le contrat de location. Si le bailleur ne respecte pas toutes les modalités de l’obligation de délivrance, vous êtes en droit de demander la résiliation du bail commercial.

La remise du bien en bon état

Les biens loués doivent également être dans un « bon état de réparation ». Si vous louez un local qui ne correspond pas tout à fait à la mention « bon état », il est possible d’y déroger en cas d’accord des deux parties, à condition que les lieux soient conformes à la destination stipulée dans le bail commercial.

Soyez toutefois vigilant : la clause est interprétée strictement par les tribunaux, et ne dispense pas le bailleur de son obligation. Si vous vous engagez à louer le local dans l’état où il se trouve, il conserve l’obligation d’entretenir les lieux et peut être amené à faire des travaux.

Les droits du preneur d’un bail commercial

Bail commercial et loyer en suspension : est-ce possible ?

Une fois le bail commercial signé, vous devez payer un loyer au bailleur. Si ce dernier ne respecte pas ses obligations, inscrites dans les clauses du contrat, vous ne devez pas choisir la suspension du loyer du bail commercial et de vos charges.

À moins que la situation ne vous empêche d’exercer votre activité professionnelle ou d’utiliser les locaux, vous risquez la résiliation du bail commercial.

Le locataire peut-il réaliser les travaux ?

Si les locaux commerciaux doivent être rénovés ou subir des travaux de réparation, vous pouvez décider de les réaliser vous-même.

Dans ce cas, vous devez vous assurer que le bailleur est en capacité de vous rembourser les frais engendrés, et qu’il en a la volonté. Autrement dit, vous devez préalablement mettre le bailleur en demeure d’effectuer les travaux.

S’il ne vous donne pas de réponse, vous êtes en droit de saisir le tribunal pour demander l’autorisation de vous substituer à lui pour assurer les travaux.

Attendez donc bien d’avoir obtenu l’autorisation du bailleur ou du juge avant de vous lancer dans des travaux de réparation, au risque de ne plus pouvoir exiger du bailleur le remboursement total des sommes avancées.

À noter : Bailleur et locataire peuvent se mettre d’accord sur une réduction temporaire des loyers, en contrepartie des travaux effectués par le locataire.

Lorsqu’un local est soumis à des travaux de rénovation ou de réparation, leur prise en charge fait partie des obligations du bailleur. Si ce dernier tarde à lancer les procédures, ne suspendez pas votre loyer : avant toute chose, renseignez-vous auprès de lui et saisissez la justice si besoin. Si des questions restent en suspens, des experts se tiennent à votre disposition !

En savoir plus :
Accompagnement et gestion de bail commercial 3 6 9

Les avocats Sofiral sont à votre écoute pour votre bail commercial

En savoir plus